Siaka Diarra

Siaka Diarra travaille au grand marché de Bobo Dioulasso et aussi chez lui, dans la concession de sa famille à Dogona, un quartier de Bobo Dioulasso.
Ses frères sont musiciens, c’est une famille de griots et Siaka est l’ainé de la famille, donc la responsabilité de la famille repose sur lui. Il a trois enfants et il est le premier tailleur que j’ai contacté pour cette entreprise de conception de sacs en tissu.
Je travaille avec lui depuis 2009.

Dao Drissa

Lors d’un séjour avec ma nièce, je ai contacté Drissa parce que je cherchais un musicien violoniste pour qu’elle puisse apprendre le violon africain traditionnel.

Par la suite il m’a confié qu’il vit en grande partie de la couture. On s’est alors mis d’accord d’apprendre à coudre les sacs ensemble.

Il est mon fidèle collaborateur depuis 2010 et c’est le quartier de kôkô, où se trouve son atelier, qui a donné le nom à mon entreprise qui s’appelle, traduit librement du Djoula, la maison de koko

Abdoulaye Dembele

Entrepreneur ambitieux, Abdoulaye a vite répondu au défi d’une production adaptée à la qualité qui peux conquérir le marché européen.

Nous avons des échanges intenses et amicaux pour se comprendre et prendre en compte la situation de chacun de nous.

Notre collaboration fructueuse se poursuit depuis quelques années

Moussa Issa Dembele

Son atelier se trouve près du lieu où j’habite avec ma famille d’accueil qui garde mon stock de tissus et le matériel pour la couture.
Profitant du fait que Moussa entretient une bonne relation avec la famille et surtout aussi avec Donatien Badolo qui surveille la production quand je suis en Suisse, c’est lui qui poursuit la production pendant toute l’année.
Sans parler de la confiance que j’ai dans sa conscience professionnelle et la bonne entente aussi pendant la création, souvent pénible pour les couturiers, des prototypes à travers des échantillons.